PRATIQUES

J'accueille le "tout-venant", c'est à dire quiconque : enfant, adolescent, adulte qui souhaitent rencontrer quelqu'un à qui parler.

 

L'analyste adopte une position éthique et non pas psychologique. Aucun jugment ni évaluation, ni de catégorisation ; pas de sens préalable à vous "donner" c'est à dire à vous imposer ou vendre...

 

L'invention freudienne, fondée en raison par Lacan, s'emploie à considérer, chacun, chaque "un", dans sa singularité.



ECOUTER L'INCONSCIENT FREUDIEN - LIRE L'INCONSCIENT REEL

 

(en construction)

 

L'inconscient est un savoir, mais sans sujet, sans maître. Il produit des effets : c'est le sujet de l'inconcient, divisé, barré. L'être parlant, d'être pris dans la parole qui lui préexiste, se voit interdire la Jouissance. Il en reste une trace, celle d'un manque, d'une absence qu'index le Phallus.

 

L'objet "a" vient alors en déssiner les bords. L'inconscient est "dépôt, alluvion de signifiants". Ceux-ci ne forment pas une chaîne mais des regroupement, des familles selon la structure topologique du voisinage élaborée à partir de l'analogie, de l'assonance et de la simultanéité d'enregistrement.

 

A partir d'une langue donnée, croisée par des paroles déterminantes, la "lalangue" spécifique à chaque être parlant, va inscrire des traces, dont le "sinthome" nous dira comment chaque "un" en jouit, dans sa singularité.

 

Le travail d'une cure est d'apprendre à lire, à "lire autrement" ce qui est dit dans la parole analysante. Freud nous a le premier enseigné que nous ne savons pas ce que nous disons et que nous ne savons pas à qui nous le disons! Le pauvre Moi qui se croit maître en la demeure... Lacan nous indique qu'un savoir est possible : "le savoir c'est le lisible".

Qu'est-ce qui amène à venir rencontrer un psychanalyste?

  • A coup sûr, une souffrance, intime ou "éclatante", sourde ou criante
  • Quelque chose de plus diffus mais de persistant, un malaise difficile à nommer
  • La répétition d'évènements fâcheux, qui viennent "pourrir" la vie, au sujet desquels il n'est pas improbable de s'y reconnaître comme partie-prenante...
  • Un symptôme, identifiable, a priori comme tel, venant se mettre en "croix" des intentions et volontés affichées
  • La fixation à des modes de jouissance préjudiciables ...

Bref : la nécessité de se rendre la vie "autre", l'envie de construire une solution permettant pour certains de rendre la vie tout simplement possible, pour beaucoup simplement de s'y retrouver dans ce qui nous détermine, de savoir-y-faire avec ce qui nous dépasse et pourtant fait notre signature, etc.